lundi 2 janvier 2017

Bowtech Carbon Icon ou comment offrir une digne descendance à un chevalier? Episode 4

  Et maintenant, on va attaquer les choses sérieuses et parler de la bête elle-même.

  Le Carbon Icon existe en trois puissance: 50, 60 et 70 livres. Pour éclaircir les choses quand on dit d'un arc que c'est un 70lbs, il faut lire qu'il est réglable de 60 à 70 livres au maximum. Le mien est un 70 livres. Il faut vraiment prendre un arc que l'on peut maîtriser à son réglage de puissance minimale pour commencer et ne pas oublier qu'au bout de quelques semaines de tir avec un arc, notre musculature et tout ce qui va avec évoluent. Ou alors prendre un arc un peu top puissant et se mettre à la muscu... Plus on tire, plus on se muscle et mieux on maitrise son arc.
  Par contre il ne faut pas tomber dans un piège dangereux: ne jamais prendre un arc qu'on peut à peine armer, on risque des blessures graves et en plus on est dangereux. Vos muscles et vos tendons risquent de souffrir, vous risquez de vous blesser et de vous tenir loin des pas de tir pendant un bon moment.
  Donc le résumé, choisir un arc que vous pouvez armer à sa puissance minimale et dont vous pourrez faire évoluer la puissance avec le temps.

  Je ne reviendrai que très rapidement sur les deux options de livraison proposée par Bowtech. Soit on prend un arc nu, soit on le prend en kit R.A.K. Ce kit a l'avantage de vous offrir un arc prêt à tirer, si on fait abstraction des flèches et d'un décocheur, en même temps on peut aussi tirer aux doigts sur un compound (il y en a même dont c'est la spécialité).

  La première impression est excellente. on sort l'arc de sa boite et on se demande si on a un arc dans les mains. Bon je vous rassure, on est pas sur un Damon Howatt Mamba, mais 3.2lbs (1,45KGs) c'est vraiment léger pour un compound. La faute à la poignée en carbone. Celle héritée du Carbon Knight.
  Pour la petite explication, je tire depuis une vingtaine d'années. J'ai tiré en "classique" pendant de nombreuses années mais c'est une pratique que j'ai abandonné: ça avait un côté trop strict pour moi et trop encombrant aussi (les stabs de 3 mètres de long...). Je ne voulais plus de tout ça, je voulais un arc compact et léger.
  
  On monte les accessoires et on fait quelques réglages (le test papier entre autres), direction le pas de tir. Premiers essais.

  Les technologies mises en oeuvre. D'abord la poignée en carbone, ce que Bowtech appelle le Knight riser. Les deux avantages indéniables sont la légèreté et la solidité. Un arc nu qui pèse 1,45Kgs, ça fait du bien au bras d'arc, et ça compte vraiment quand on voit tout le poids qu'on rajoute sur son arc après: viseur, craquois, repose-flèche, flèches, stab... Dans mon cas on arrive à un total qui flirte avec les 2,7Kgs...

    Ensuite, le Powershift. C'est le nom commercial d'une techno qui permet de jouer sur le cycle d'armement de l'arc: soit on choisit un cycle souple et la vitesse de flèche s'en ressent, soit on choisit un armement plus dur et les flèches accélèrent. C'est très simple en terme d'utilisation, on dévisse les modules et on choisit de les mettre dans un sens ou un autre selon ce qu'on veut privilégier entre les couples dureté/vitesse ou souplesse/souplesse. C'est vraiment efficace: j'ai passé quelques séances en position souple avant de me dire que je voulais vraiment voir mes flèches décoller et quand j'ai repris mon arc après avoir modifié le réglage des modules, j'ai clairement senti le passage du pic et après j'ai vu mes flèches fuser.

  Le Binary Cam, est ce qu'il faut encore en parler? C'est LA marque de fabrique Bowtech. Deux cams à 3 étages parfaitement symétriques reliés entre elles par les câbles. Résultat même si un côté s'allonge un peu, le trajet du point d'encoche n'est pas affecté par une désynchronisation. A condition bien sûr d'avoir modifié la hauteur du point d'encoche; c'est plus simple de repositionner un point d'encoche avec une pince et un peu de cordon à d-loop que de se trimbaler une presse pour donner des tours et de faire des essais entre chaque tour... Ce n'est bien sûr pas aussi parfait qu'un vrai réglage en atelier et sur pas de tir mais ça peut dépanner.

  Le rotating module; ou encore ce qui vous permet de régler votre arc à votre allonge en dévissant juste vos modules, en les faisant glisser sur le bon repère puis en les revissant. Pratique simple et efficaces. L'argument de vente, c'est que vous n'avez pas besoin d'acheter d'autres modules, pour moi le meilleur argument, c'est la revente: du moment que l'archer soit de la même latéralité que vous, toutes les chances sont de votre côté que son allonge corresponde (entre 26,5" et 30,5").

  Voilà ce qu'il fallait dire sur les technos mises en oeuvre.

  Maintenant des pensées plus personnelles. C'est un arc super confortable à mon avis. La poignée est fine, ce qui est un avantage pour moi, je n'ai pas des mains de géant et avoir une gros truc sur lequel je n'arrive pas à me positionner ne me ravit pas. Elle est légère, ce qui permet d'y rajouter tous ses équipements sans se retrouver avec un arc lourd. Je sais que pour beaucoup un poids important et un entraxe long sont des gages de stabilité sur le pas de tir. Mais là on est définitivement plus dans le territoire de la cible, on est sur le territoire du tir sur cible 3D et de la chasse. Alors un entraxe court et un poids limité deviennent des prérequis: imaginez vous marcher quelques kilomètres avec un petit sac à dos avec un peu de matériel dedans, votre arc et vos flèches, et bien quand vous arrivez sur votre cible, vous remercier Bowtech de faire des arcs aussi légers, Et quand vous arriverez sur votre cible, et que vous découvrirez votre point de tir encadré de branches basses bien entrelacés, vous serez heureux d'armer un arc court dont les cams ne sont pas venus se prendre dans les branches. Dans mon cas, pas de chasse, juste du parcours.
  La stabilité de la bête n'est pas négligeable non plus. Que ce soit la stabilité dans l'armement, dans la tenue de l'arc armé, on est vraiment bien. Si ce n'est pas un mur que je définirai comme plutôt étroit et donc instable. Un mur étroit ne pardonne rien, le moindre relachement se paie comptant. Pour un archer qui n'a pas de formation classique, ça peut être rapidement dérangeant, pour quelqu'un qui a tiré auparavant en classique, longbow ou recurve traditionnel, ça ne posera aucun problème. Un archer classqiue ou trad a l'habitude d'avoir ses deux bras qui travaillent quand son arc est armé, il conservera donc une poussé sur sa poignée en même temps qu'une traction sur sa corde, il n'aura donc presque aucune chance de "tomber du mur" (sauf si il se fait surprendre par le let-off de 80%). Le conseil du vieux tireur, passer d'abord ou en même temps par du tir avec du matériel traditionnel (un Damon Howatt Hunter pourquoi pas?), pour que votre corps se rappelle que le bras d'arc doit rester en poussée.

  Je dirai en quelques mots que c'est arc arrive pour un budget raisonnable (je ne dis pas bon marché) à vous offrir une expérience de tir digne d'arc plus haut de gamme. Une belle arme pour qui veut se frotter à du parcours ou à la chasse. Pour le parcours, dans mon expérience, c'est vraiment un arc fiable et stable, adapté au fait de parcourir quelques kilomètres sans arriver usé par le poids de l'équipement, suffisamment court pour passer partout même dans des ronciers et des forêts jeunes (celles avec plein de branches basses bien fournies). Un achat que je vous recommande si vous cherchez un tel arc, léger, nerveux et stable.

samedi 6 août 2016

Thérapie de groupe / Group therapy

Thérapie de groupe / group therapy (Bowtech Carbon Icon, Easton FMJ)

Thérapie de groupe / group therapy (vintage Ben Pearson BP-H90, cedar arrows)
Si vous êtes archer (ou même tireur, quel que soit l'arme), vous devez déjà savoir ce qu'est un groupe. Si vous ne l'êtes pas, voici une petite explication.

  Au tir à l'arc, on cherche à avoir le geste le plus régulier possible, la meilleure association entre l'arc, les flèches et l'archer, et aussi les meilleurs réglages possible. Tout ça dans un seul et unique but, améliorer son "groupe".
  Le groupe, c'est le fait que toutes vos flèches arrivent dans un espace aussi petit que possible, pour ne pas dire qu'elles se touchent, pour ne pas dire qu'elles finissent emboîtées les unes dans les autres (le fameux "robin des bois").

  Aujourd'hui, je voudrais vous parler de vos problèmes du quotidien.
  Vous avez des problèmes dans votre vie quotidienne? du mal à gérer votre colère ou votre impulsivité? Un patron qui vous court sur les nerfs? Vous ne supportez plus les embouteillages? Votre banquier vous appelle trois fois par jour? Vous ne supportez plus le harcèlement de rue?
  J'ai la solution pour vous! La thérapie de groupe ou "group therapy".

  Le tir à l'arc peut vous aider dans tout ça et même plus: garder votre calme, améliorer votre concentration, vous défouler, vous faire du bien en gros...

  Un peu d'humour ne fait jamais de mal et même si mes jeux de mots ne sont les les meilleurs, au moins j'essaie de détendre une atmosphère pesante...

  La FFTA se fera un plaisir de vous accueillir, il y a forcément un club pas loin de chez vous. En plus on peut être débutant à tout âge en tir à l'arc.
http://www.evenements-sportifs.com/ffta-fr/
  Il y aussi la FFTL qui pourra vous aider à commencer en archerie et il y a forcément, là aussi, un club affilié près de chez vous.
http://www.fftl.com/new_site/index.html
 Et non, je ne suis pas sectaire: FFTL ou FFTA, on a tous une même passion: le tir à l'arc.

  Alors n'hésitez pas à vous lancer dans une thérapie de groupe! ;-)
  Et bonnes flèches à toutes et à tous!

samedi 19 mars 2016

Bowtech Carbon Icon ou comment offrir une digne descendance à un chevalier? Episode 3

  Je continue avec les changements apportés au kit.

  Si on change de viseur on est souvent amené à se poser la question de la visette. Le Micro Hit man de Trophy Ridge, s'appelle Micro parce que les règlages permettent des ajustements fins (tous les pins à la fois, pas du pin par pin. ça, ça vaut 300€...). Mais il ne s'appelle pas Micro pour le diamètre du viseur. Alors comme vous l'aurez compris on est vite obligé de revoir le diamètre de la visette à la hausse.
  Là je me suis dirigé vers G5. Ils faisaient à l'époque la Meta Titanium, une visette à la construction épaisse et dans un matériaux ultra résistant et en plus disponible en gros diamètre. Pour moi c'est le modèle en 1/4 de pouce. ça me permet d'englober l'intégralité de mon viseur.
  J'allais oublier! Pourquoi avoir opté pour le modèle Titanium au lieu du classique aluminium? Parce que les visettes en aluminum ont une tendance à s'ovaliser avec un arc un peu puissant, celle en titane ne bougent pas.

Bowtech Carbon Icon / G5 Meta Titanium / visette / peep
  La stab, c'est toute une histoire. Il y a ceux qui veulent une stab pour donner du poids, ceux qui la veulent pour la stabilisation avec de la longueur, les autres pour les vibrations, certains pour le silence. Dans les stabs, il en faut pour tous les gouts et tous les besoins. La Octane Hunter 7" qui était livré dans mon kit, faisait très bien ce que j'attendais d'elle, réduire les vibrations et le bruit. C'est vraiment une très bonne stab pour un tarif imbattable. Mais elle avait un défaut rédhibitoire pour moi: 7 pouces, c'est trop long pour rentrer dans ma caisse sans démonter et j'ai horreur de démonter. Je sais, c'est très con mais je suis comme ça...
  Alors mes besoins, c'était de diminuer les vibrations et d'atténuer le bruit. Alors au fil des recherches et des discussions, je me suis orienté vers Axion. C'est un fabricant qui utilise les Mathews Harmonic Dampers. C'est un système qui est utilisé par Mathews sur ses arcs, une pièce métallique dans un joint en matériau souple, le tout assemblé au reste de l'arc ou de l'accessoire. C'est un système utilisé dans certains viseurs et certains carquois aussi.
  Axion les utilise entre autres pour le SSG 4". Une stabilisation de 4 pouces en aluminium usiné qui inclue 3 amortisseurs Mathews. Elle est suffisamment courte pour rentrer dans la caisse sans être démonté et pour ne pas dépasser de l'arc: on la range sans démontage et surtout elle passe partout omù l'arc passe, plus de problème de stab qui reste derrière accrochée aux branches. Malgré son volume et sa longueur réduite, elle amortit parfaitement les vibrations résiduelles et permet donc de ne pas avoir un arc bruyant.
  Un petit accessoire pas du tout obligatoire mais super pratique c'est le Bow Accessory Mount de TruGlo. 9a se fixe entre l'arc et la stab, on visse la stab et c'est fixé. Après on peut monter presque tout ce qui porte un rail picatinny: lampe torche, caméra...

Bowtech Carbon Icon / Axion SSG 4" Lite / TruGlo Bow Accessory Mount
Bowtech Carbon Icon / Axion SSG 4" Lite / TruGlo Bow Accessory Mount
  Et maintenant la dragonne, là je me suis fier à deux choses; la largeur de la dragonne et son esthétique. C'est discutable mais j'ai toujours craqué sur les dragonnes en paracord. Paradox Products en fait de très jolies et assez larges. J'ai choisi le modèle Custom Cobra. Elle est livré avec une bande en cuir et une rondelle pour la fixation sur la poignée. Ils les font dans un très large choix de couleur.
  Et parce que ça ne sert pas qu'à faire joli, un petit rappel de l'utilité de ce dispositif. On ne tient pas un arc en le serrant à pleine main, la main maintient l'arc en étant ouverte ou partiellement fermée, pour ne pas imprimer à l'arc un effet de torque qui est préjudiciable à la qualité de vol de votre flèche. Si on ne serre pas son arc, quand on décoche, il part dans le même sens que la flèche. ça m'est arrivé avec mon tout premier arc et ça fait bizarre. J'avais oublié de boucler ma dragonne. Donc la dragonne a deux buts: éviter que votre arc ne tente de rattraper votre flèche et éviter de donner un effet de torque à votre poignée en la serrant. La serrer ne sert à rien si ce n'est à donner des défauts à votre geste.

Bowtech Carbon Icon / Paradow Products Custom Cobra
  Et quand est ce que je vais parler du Carbon Icon? et bien je vais commencer au prochain épisode...

vendredi 18 mars 2016

Bowtech Carbon Icon ou comment offrir une digne descendance à un chevalier? Episode 2

  Aujourd'hui on va attaquer par les remplaçants. Mais comme j'ai envie de me contredire, je vais commencer par parler de ce que j'ai conservé dans le kit R.A.K.

  J'ai gardé le carquois d'arc, Octane Deadlock Lite. Comme je le disais c'est un bon petit carquois simple et efficace. Ce n'est certes pas le plus léger de sa catégorie, 181 grammes pour un 5 flèches, mais il fait bien le boulot. Les flèches restent en place que ce soit des Gamegetters ou des FMJ. c'est tout ce que je demande à un carquois, c'est garder les flèches et de ne pas être bruyant.

Bowtech Carbon Icon / Octane Deadlock Lite
  Alors qu'est ce que j'ai changé?

  J'ai commencé par le viseur. J'avais besoin de plus de pins et surtout de pins plus fines. Plus c'était soit 5 soit 7 pins. Plus fin, c'était du .010 ou .011.
  C'est là que ça commence à se corser sérieusement: trouver un viseur 7 pins en .010 à un tarif raisonnable... Et bien Trophy Ridge l'a fait: Micro Hitman! Prix public conseillé 109$, construction en aluminium, réversible (pour droitier ou gaucher), ajustement micro et pas d'espace entre les pins. A ce tarif là, on a un bon petit viseur qui permet d'avoir des repères pour toutes les distances auxquelles on est à amener à tirer. Cerise sur le gâteau, le rheostat (lumière) est fourni, pratique si on tire depuis un espace sombre vers une cible en pleine lumière. D'occasion, on arrive à le trouver à presque deux fois moins cher, il suffit d'être patient. Si on déduit ce qu'on arrive à revendre le modèle Apex fourni dans le kit, l'investissement n'est pas énorme.

Bowtech carbon Icon / Trophy Ridge Micro Hitman
Bowtech carbon Icon / Trophy Ridge Micro Hitman
Bowtech carbon Icon / Trophy Ridge Micro Hitman
  Après, je suis revenu sur les reposes-flèche. Il en existe de toutes sortes et de toutes formes et pour tous les styles de tir et de décoches. Que l'on tire aux doigts ou avec un décocheur, que l'on préfère les modèles à effacement, traversant ou sur lame, on peut trouver tout ce qu'on veut.
  Pour ma part, je tire au décocheur (pouce ou index selon l'humeur), j'ai des flèches assez lourdes (Easton FMJ 400 avec des pointes d'entrainement en 125 et des inserts alus de base). J'avais envie d'un repose-flèche à effacement et après de nombreuses recherches, mon choix s'est porté vers le QAD UltraRest HDX. La bête n'est pas donné, prix public conseillé 140 à 155$ en fonction de la finition. Son montage est assez simple à la base, on le fixe à la poignée, on tend le cordon et on le fixe sur le cable, on règle la longueur pour que le repose-flèche bascule au bon moment (Le DVD fourni est vraiment très clair pour ce qui concerne les réglages) et c'est parti...
  Enfin, ça c'est ce que je croyais. Dans 95% des cas, ça marche bien et puis dans 5% des cas ça ne descend pas: le repose-flèche reste en position haute, la flèche passe en force, les vanes s'arrachent, la flèche part n'importe comment et on s'énerve.
  Je ne sais pas ce qu'il avait, j'ai eu beau tenté des ajustements sur la longueur du cable, la position du point d'attache, et à peu près tout ce qui a pu me passer par la tête, rien n'y a fait. Désespérant. Et désespéré, j'ai fini par le revendre et repartir sur mes premières amours, un repose-flèche traversant: Le NAP Quiktune 360. Un repose flèche à capture mais pas comme un Whisker Biscuit. J'avais essayé un Whisker mais au fil du temps, on voit de l'usure sur les vanes, la brosse se déforme et demande à être remplacé assez régulièrement (même bien réglé, n'oublions pas le test papier, les vanes appuient sur les brosses et les courbent), et puis quand il pleut ou qu'il fait très froid, le comportement du whisker se modifie. Pour moi ce n'est pas une question de précision, avec un whisker bien réglé, on tire aussi bien qu'avec un repose-flèche à basculement. C'est une question d'entretien et de climat.
  Le Quiktune 360 est bon marché, prix de vente moyen 40$, brosses de remplacements à 12$. Il est aussi facile à régler et il présente les avantages qui sont les inconvénients du Whisker: aucun contact avec les empennages, pas de problème avec la pluie ou le froid. Rien que du bonheur et zéro problème. Et puis il encaisse bien les chocs aussi, avec les vis bien serrées, même si vous accrochez une branche, les réglages ne bougent pas.

Bowtech Carbon Icon / Nap Quiktune 360
Bowtech Carbon Icon / Nap Quiktune 360
  Au prochain épisode, on parlera visette, sangle et stab...

jeudi 17 mars 2016

Bowtech Carbon Icon ou comment offrir une digne descendance à un chevalier? Episode 1

  Oui, je sais, le jeu de mot était facile et j'ai osé. Comment ça vous ne l'avez pas compris? Mais vous ne parlez donc pas l'anglais?

  Alors je m'explique. Le Carbon Icon est une évolution du Carbon Knight, Knight signifiant "Chevalier". Voilà pour le jeu de mot et oui, je sais, j'aurais pu me retenir...

  Pourquoi avoir attendu un an pour écrire un petit papier sur cet arc? Parce que écrire une revue assez complète demande d'avoir un peu de recul. J'avais aussi besoin de temps pour encaisser le passage ou plutôt le retour au compound. Et puis écrire une revue, ça demande d'avoir eu le temps de tester la bête dans différentes configurations et je crois que ça va me prendre en fait plusieurs articles.

Bowtech Carbon Icon

  Je vais commencer par parler de mon équipement.
 Donc on commence bien sûr par l'arc, Bowtech Carbon Icon Black Ops 70lbs. Noir mat et plus grande puissance disponible. Je l'ai pris en kit R.A.K. (Ready Aim Kill). C'est un kit assez complet qui comprend:
- un viseur Apex
- un repose-flèche Octane
- une visette Carbon Peep Octane
- un carquois d'arc Octane
- une sangle de poignet
- Un stab Octane
  C'est un kit assez basique mais aussi assez économique. Il permet de commencer à tirer avec son arc dés qu'on le reçoit.
   Le viseur Apex est un modèle custom pour le R.A.K., 4 pins .019, éclairage intégré. Un petit viseur simple, facile à régler et qui correspond parfaitement aux besoins d'un débutant.
  La visette Carbon Peep d'Octane complète très bien le viseur, son diamètre correspond à celui du cerclage du viseur.
  La Stab 7-inch Hunter d'Octane est une stabilisation à piston. Elle compense plutot bien les vibrations résiduelles après le tir et participe aussi à l'équilibre de l'ensemble pendant la visée.
  Le Carquois Deadlock Lite fait son job. Il stock les flèches de façon sûre (elle ne tombent pas au premier mouvement et ce même avec des tubes fins.
  Et maintenant le repose-flèche. C'est un Hostage XL qui était livré avec le mien. Je crois que j'ai tout entendu sur ce repose-flèche et la série Hostage en général. Les brosses s'usent vite, c'est pas stable, bla bla bla... Un arc c'est une histoire de réglage, surtout un compound. Quand on vient de finir de régler un truc, on passe au suivant et ainsi de suite. Le repose flèche se règle en fonction de facteurs multiples et c'est sans doute un des réglages les plus importants. Pour moi, il n'y a pas de mauvais repose-flèche quelque soit le type, il n'y a que des repose-flèche mal réglés. Si le test papier existe ce n'est pas que pour faire joli ou pour en faire des posters après coup.  Le test papier sert à offrir un vol parfait à la flèche à partir du moment où on décoche jusqu'au moment où la flèche touche sa cible. Si les réglages sont bien faits dés le départ, le trajet de la flèche est optimisé et votre matériel ne souffre pas. C'est là que je voulais en venir, si l'arc est bien réglé, les brosses de l'Hostage ne s'usent pas, la flèche ne fait aucun bruit en le traversant, ce repose-flèche est parfait et simple. Ces réglages sont efficaces.

lundi 14 mars 2016

Samick SKB A.K.A. Samick Korean Bow ou encore l'arc Coréen par Samick

  Le SKB est assez connu ou du moins semble l'être. Je précise tout de suite ma pensée. Quand on parle d'arc coréen avec d'autres archers, tout le monde semble en avoir entendu parler. Quand on parle du SKB, on obtient le même son de cloche. Par contre quand on cherche des conseils, on ne trouve presque plus personne, les archers qui ont eu l'occasion de manipuler ce type d'arcs sont rares dans nos contrées. On passe des heures à chercher des infos sur le net, on ressort tout les bouquins qu'on peut avoir dans la bibliothèque... Mais il s'avère qu'on ne trouve que très difficilement des infos sur ce type d'arc et souvent les informations sont contradictoires ou incomplètes.

Samick SKB

  Alors je rentre dans le vif du sujet. Le véritable arc coréen, le vrai, le trad' est fabriqué à partir de corne. Il a une forme très particulière quand il n'est pas bandé, on pourrait presque le croire à l'envers. La corne a besoin d'être chauffée pour reprendre la forme qu'on veut lui offrir alors on l'expose à la chaleur d'un brasero et au prix de nombreux efforts, on voit apparaitre un arc à la forme plus traditionnelle.
  Enfin traditionnel, c'est vite dit. On est dans des arcs asiatiques avec des formes que l'on retrouve en Chine, en Mongolie... Pas tout à fait l'arc olympique, ni même le recurve chasse et encore moins le longbow anglais.

  Une fois la question de la forme de l'arc dégagé, on aborde la question du tir. La prise de corde la plus courante est la prise méditerranéenne un doigt au dessus et deux en dessous. Alors quand on reçoit son arc, on monte la corde, on l'admire et on essaie de tirer avec. On encoche, et là c'est le drame: mais où pose-t'on la flèche? On arrête de se poser des questions et on fait comme on appris sur les longbows anglais: pas de fenêtre, c'est la main qui soutient la flèche. Donc flèche à gauche de l'arc (je suis droitier et je tire en prise méditerranéenne), on arme et on tire. Le résultat n'est pas exceptionnel et on est bien content d'être à 3 mètres de sa cible dans le jardin. Au moins, quand on est tout seul, personne ne peut se moquer... Et puis les 100 premières flèches qu'on tire avec un arc, ça compte pas!...

  Mais jamais satisfait, il fallait que je comprenne la vraie technique coréenne. Et puis d'abord, c'est quoi cette histoire de bague de pouce? et puis c'est quoi cette façon de poser sa flèche à droite de la poignée?

  Alors j'ai ressorti du cuir végétal épais que j'avais d'avance et j'ai découpé, détrempé, formé, poncer jusqu'à ce que j'arrive à voir une bague de pouce low cost et home made. Et là encore une fois c'est le drame, et là encore, qu'est ce qu'on est bien tout seul dans son jardin.
  Pas effrayé du tout, je passe ma bague de pouce, j'encoche une flèche que je pose à gauche de l'arc (ah! les reflexes...), j'arme et je tire: ça part en biais avec un bruit du diable et ça arrive loin de la cible. Pas têtu, je réessaie, j'ai du louper un truc, même chose. Mais je continue, et au bout de 6 flèches dans la pelouse, je pose l'arc, je perds pas mal de temps à toutes les retrouver et je vais m'asseoir sur ma marche préférée.
  Et là je me mets à réfléchir... ça dure un moment. et c'est là que je réagis, il m'aura fallu quelques minutes pour mettre le doigt dessus. En prise méditerranéenne, on pose la flèche à gauche de l'arc et quand on décoche la corde s'enroule dans un sens (elle s'enroule sur elle même dans le sens des aiguilles d'une montre), et donc à la décoche il y a transmission de cet "effet" à la flèche. Nos arcs recurves dits de chasse sont conçus pour ça avec la fenêtre à gauche de la poignée. Sur un coréen sans fenêtre et un anneau de pouce, on inverse le sens de rotation de la corde, donc "l'effet" est inversé lui aussi.
  Je me suis relevé, j'ai repris mon SKB et j'ai posé mes flèches sur mon pouce, donc à droite de ma poignée, et là c'est miraculeux, les flèches ne se dandinent plus, elles filent droit vers la cible. C'est pas encore super groupé mais ça va venir.

  La morale de cette histoire? Soit on utilise un coréen comme un recurve et on s'en tient à la prise méditerranéenne avec flèche à gauche de la poignée, soit on l'utilise comme un coréen avec bague de pouce et flèche à droite de la poignée. Si on mélange les deux, c'est uniquement expérimental dans son jardin, tout seul, et on peut s'attendre à chercher longtemps ses flèches.

  Et le SKB dans tout ça? Un arc simple et abordable. On le trouve aux alentours des 180-200 euros dans les bonnes archeries. C'est une très bonne entrée en matière pour découvrir un style de tir très agréable et gratifiant. Une façon de voir si ça nous plait ou pas. Pour ma part, tout ce qui peut tirer une flèche me plait alors je suis bon public (longbow, compound, recurve, coréen, hongrois....). En fait tout, sauf le recurve olympique! Le fameux arc "classique", c'est pas mon kiff mais pour ceux qui aiment c'est très bien aussi. Mais je dois avouer que le SKB est assez séduisant: érable, rosewood, noyer et fibre de verre noire. L'assemblage est plaisant à l'oeil. On est bien sûr pas sur un arc haut de gamme ou sur un arc de facteur d'arc mais à ce prix là, on pourrait s'attendre à pire.
  Le SKB a un armement assez souple, le mien est un 45lbs (n'oubliez pas que c'est une puissance donnée à 30 pouces d'allonge, pas à 28) et il ne fait pas mal du tout aux épaules. Je le recommande plutôt pour un usage avec une bague sinon ça pince un peu en prise méditerranéenne, l'arc est très court (50 pouces) donc l'angle de la corde est très fermé.
  Il n'accepte que les cordes en Dacron, les poupées ne sont pas renforcées. Alors j'ai repris mon métier et je me suis fait une jolie petite corde flamande à trois torons (plus ronde que les deux torons).
  Pour ceux qui se posent la question de la poignée, elle est très fine (trop fine mais ça fait partie intégrante de cette forme d'arc) mais il est très simple de d'en faire une à son gout avec un peu de cuir, de fil de lin et une aiguille. Et surtout en mettant un matériel de remplissage entre les deux pour donner un peu de matière et de volume à la poignée. Dans mon cas, j'ai utilisé des lamelles de cuir que j'ai collé entre elles jusqu'à obtenir la bonne épaisseur et par dessus, j'ai posé mon "wrap" en cuir.

Grip maison pour le SKB
  Pour les questions de règlage, le band recommandé est de 5 1/2' à 6 1/3' (14 à 16 cm), après à vous d'ajuster en fonction de la puissance, de l'allonge, du poids des flèches...

  D'autres photos suivent. Enjoy!

corde flamande (flemish) à trois torons sur Samick SKB

le marquage de l'arc (Samick SKB 50")

vendredi 19 septembre 2014

Une suspension simple: grosse douille porcelaine, rosace procelaine, fil torsadé et ampoule Edison / A simple pendant light: big porcelain bulbholder, porcelain ceiling rose, twisted wire and Edison bulb

une suspension simple - a simple pendant light
Une suspension simple: grosse douille porcelaine, fil torsadé et ampoule Edison.
Parfois, et même souvent, la simplicité offre de très beaux résultats. Avec cette lampe, on peut difficilement faire plus simple: une douille en porcelaine, un fil torsadé crème, une rosace en porcelaine elle aussi et une ampoule de type Edison.
J'ai un peu de temps alors je vais en profiter pour raconter son histoire. Cette lampe a eu pour résidence le sol d'une cave pendant quelques années. Elle était à la base montée sur un abat-jour en tôle émaillée mais l'humidité du sol de la cave a eu raison de la moitié de cet abat-jour. Restaient une douille en porcelaine, d'une taille peu courante (presque deux fois une douille classique) et un morceau de fil électrique. Et c'est comme ça que l'idée est venue, pourquoi pas en faire une suspension avec une jolie ampoule?
Elle mesure 103cm de haut sans l'ampoule (mais vous pourrez raccourcir le fil en fonction de votre intérieur). La douille elle-même mesure 8,5cm de haut (sans le crochet) et 5,6cm de diamètre. l'ampoule (à baïonnette, 60W, 220V, B22) rajoute une dizaine de centimètre à l'ensemble.
L'ampoule est une ré-édition des ampoules à filament que l'on trouvait au début du siècle dernier. C'est ce qu'on appelle couramment une ampoule Edison, celle-ci est de type "cage à écureuil".
Veuillez noter que cette ampoule est prévu pour une usage avec un courant de 220 volts et ne convient donc pas à un usage en Amrique du Nord par exemple .


une suspension simple - a simple pendant light

Mes produits sont en vente à différents endroits (ebay, ETSY ou directement).
My products are for sale in different marketplaces (ebay, ETSY ou directly from me).
  Mais vous pouvez aussi voir mes autres objets
 You can see my other products
sur ETSY / on ETSY:
sur eBay / on eBay:
ou directement par mail or contact me:
Contacter Frank's Corner

une suspension simple - a simple pendant light
A simple pendant light: big porcelain bulbholder, twisted wire and Edison bulb

Sometimes, even often, simplicity offers beautiful results. With this lamp, it can hardly be simpler: a socket, so a twisted wire cream, rose porcelain and also Edison bulb types.

I have a little time left so I'll take the opportunity to tell its story. This lamp has been home to the floor of a cellar for a few years. It was first mounted on a lamp shade made ​​of enameled steel but soil moisture from the cellar was right half of this lampshade. Remained a socket, an unusual size one (almost twice a classic socket) and a piece of wire. And that's how the idea came, why not make a pendant light with a nice light bulb?

It measures 103cm tall without the bulb (but you can shorten the wire depending on your interior). The sleeve itself measures 8.5 cm high (without the hook) and 5,6cm diameter. Bulb (bayonet, 60W, 220V, B22) add approximately ten centimeters to the whole length.

The bulb is a re-release of filament bulbs that was found at the begiining of the last century. This is what is commonly called a Edison
bulb, it is "squirrel cage" type.